Champs Mêles à L’Open 14

 

open14

Simone RIST et Laure CHAUDEY

présentent

« Poésie en Chêne »

Jules Supervielle, Robert Marteau, Geneviève Laporte et Robert Desnos

portraits des poètes

Et le chêne, cet arbre dont on dit qu’il est le roi des forêts, devient par les mots du poète,

Jules Supervielle par Mandello

Jules Supervielle par Mandello

Rêve :

« Alors au sortir de mon somme,
D’un coup je fis une forêt
De grands arbres nés centenaires…. »

(Jules Supervielle)

 

Robert Marteau

Robert Marteau

Métaphore :

« On le voit qui voudrait à tout prix s’agripper
A tout ce qui passe en fait de nuages, brumes,
Mais il ne saisit rien, et c’est l’insaisissable
Qui s’empare sournoisement de lui…. »

(Robert Marteau)

Genevieve Laporte - Dessin de Pablo Picasso

Geneviève Laporte
Dessin de Pablo Picasso

Merveilleux :

« …mon chêne baise mes mains de ses feuilles meurtries
 Avec lui fidèle je retourne à moi-même »

(Geneviève Laporte)

 

Robert Desnos

Robert Desnos

Et Féérie :

« Avec le bois tendre et dur de ces arbres, avec le cœur du chêne et l’écorce du bouleau,
combine ferait-on de ciels, combien d’océans… »

(Robert Desnos)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *